existence!

Internet pose à tous la question de la totalité du temps humain. C’est le nouvel infini, inappropriable comme humain et comme infini, et qui est pourtant l’objet de toutes les luttes pour l’appropriation. C’est le nouvel espace du temps lui-même, le premier espace- temps qui soit l’humanité elle-même. La place qu’on y prend, le temps qu’on y passe, voilà le nouvel être humain, le nouveau monde et le nouveau marché. Chacun, pour exister, doit s’y rendre et s’y vendre. Nul ne sait, au fond, s’il a encore pour longtemps un dehors. Combien reste-t-il de temps pour ce qui de nous est hors de lui ? Ou bien tout de nous est-il dedans, tout, jusqu’à nous même? Vivons-nous la transhumance de l’ego, de la transcendance d’un Sartre à l’immanence d’un Deleuze? Peut-être notre existence sera-t-elle une inistence ?

View original post